Skip to Content

Les points les plus remarquables du 100M

Découvrez tous les lieux emblématiques du parcours de Nice côte d'Azur 100M by UTMB du Mercantour à la Promenade des Anglais, Nice
Haute Tinée et Mercantour

Haute Tinée et Mercantour

Au nord du Comté de Nice, la haute vallée de la Tinée offre l'aspect d'une vaste échancrure Nord-Sud adossée à la frontière italienne. Saint-Etienne de Tinée, véritable capitale du Nord du massif du Mercantour, est surplombée par le chemin de l'énergie qui côtoie des sommets à plus de 3000 m d'altitude. Ici le monde minéral cristallin et les lacs d'altitude témoignent du passage des glaciers. Ce chemin historique construit pour la gestion de l'eau offre des vues panoramiques imprenables sur le massif alpin. Les versants abritent un des plus beaux mélézins d'Europe.

Les villages de montagne

Les villages perchés ou en fond de vallée, ont gardé un habitat traditionnel, toits en lauze ou en bardeau. Au fil de la Tinée, les églises et chapelles construites entre le XIIème et le XVIIIème siècle, offrent une merveilleuse collection de clochers romans de type alpin. Leurs silhouettes en "pointe de diamant" sont de style Lombard. Les versants aménagés en vastes alpages pour le bétail ou en terrasses de cultures sont occupés par une multitude de granges et hameaux isolés. Les forêts de conifères, de pins et les châtaigneraies apportent des nuances de verts plus ou moins prononcées selon les saisons associées aux rouges vifs des pélites et des palettes de gris des calcaires et gneiss. Vous traverserez les villages d’Isola, Roure, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Rimplas et la Bolline de Valdeblore

Les villages de montagne
Crêtes des Préalpes

Crêtes des Préalpes

Depuis le vallon des "Pleurs", Valdeblore, les sommets du Caïre Gros et le Brec d'Utelle proposent un itinéraire qui oscille entre crêtes dénudées et forêts d'épicéa, au loin les rivages de la méditerranée dessinent l'horizon. Les roches calcaires prédominent et rendent technique la descente vers le village d'Utelle, véritable nid d'aigle au-dessus de la vallée de la Vésubie. Ici, se joue le passage entre les influences des climats montagnard et méditerranéen, c'est la présence des premiers oliviers qui accentueront ce ressenti.

Le Moyen-Pays niçois

L’ambiance des chemins tournoyants à travers les pins d’Alep, pins maritimes, charmes et oliviers, abritant des colonies de cigales, vous conduiront aux 2 derniers sommets alpins panoramiques, « le mont Férion » et sa crête longiligne qui domine le moyen pays Niçois et le mont Cima la vallée du Var. Le Férion, imposante sentinelle entre la Vésubie et le Paillon que l’on considére comme la porte d’entrée de la métropole urbaine. A ses pieds se trouvent les cités de Levens, Aspremont, Tourettes-Levens. L’habitat plus moderne souligne la proximité de la côte d’Azur.

Le Moyen-Pays niçois
Les contreforts de la méditerranée

Les contreforts de la méditerranée

En traversant, la rivière du Paillon, les dernières « grimpettes » jusqu’aux monts Leuze et Vinaigrier vous offriront des vues exceptionnelles sur les plages de la Riviera, 500 m plus bas. Les sentiers seront parfumés des senteurs de la végétation méditerranéenne. Comme des rapaces survolant les rivages vous contemplerez la fabuleuse rade de Villefranche, port principal du comté de Nice et du Duché de Savoie jusqu’au XVIIIème siècle. Vous emprunterez un itinéraire riche en histoire, ses collines et forts qui dominent Nice furent des lieux stratégiques depuis l’époque romaine.

Nissa la bella

La descente sur la capitale de la Métropole, délivrance de la longue épopée du 100 Milles, vous conduira au fort carré du Mont Alban, ici vous dominerez dans toute sa splendeur la baie des Anges et à travers les pins maritimes, vous rejoindrez le sentier littoral aux rochers déchiquetés par le déferlement des vagues. L’arrivée sur le port Lympia, coloré par « les pointus », bateaux de pêcheurs traditionnels vous mènera vers la ligne d’arrivée de la promenade des Anglais.

Nissa la bella